Votre devis d'assurance emprunteur Macif

Quelques minutes suffisent pour changer votre assurance de prêt.

Je fais mon devis

projet assurés prêts contacts souscription
CONTEXTE DU PROJET
Les champs de saisie marqués d'un * sont obligatoires.

Les assurances Invalidité Permanente Totale (IPT) et Partielle (IPP)

Les garanties invalidité permanente totale et partielle couvrent l’assuré en cas d’inaptitude professionnelle. Leurs conditions de mise en œuvre doivent être étudiées avec une grande attention : elles peuvent varier considérablement d’un contrat à l’autre, sans forcément que cela se ressente dans le tarif de l’assurance.

Que couvre l’assurance invalidité ?

Les garanties IPT et IPP prennent en charge tout ou partie de la mensualité assurée en cas d’incapacité professionnelle prolongée de l’emprunteur, et tant que celui-ci ne reprend pas d’activité professionnelle.

Le niveau d’incapacité est généralement évalué par le médecin conseil de l’assureur, qui détermine, après examens, un taux d’invalidité. En fonction de ce taux, l’invalidité pourra être « partielle » ou « totale ».

L’âge limite de couverture est généralement de 60 à 65 ans et les garanties invalidité prennent fin au moment de la mise en retraite ou en pré-retraite de l’assuré.

Au-delà de ces généralités, la qualité de la couverture invalidité des différents contrats du marché est très variable. Voici les points importants à vérifier pour bien comparer les garanties :

  • Le mode de prise en charge « forfaitaire » ou « indemnitaire ». Un contrat indemnitaire ne vous indemnisera qu’à hauteur de votre perte de revenus. Donc si vos revenus baissent peu voire pas du tout pendant votre période d’invalidité, vous serez peu indemnisé, voire pas du tout ! Ce qui est gênant pour une assurance que vous payez somme toute assez cher...
  • La définition de l’incapacité : la garantie peut vous couvrir dès lors que vous ne pouvez plus exercer « votre profession » ou « une profession ». Concrètement, cela signifie que dans le premier cas vous serez indemnisé à partir du moment où vous ne pouvez pas poursuivre votre activité professionnelle actuelle, et ce même si vous pouvez exercer une autre profession. Alors que dans le deuxième cas, vous ne serez indemnisé que si vous ne pouvez plus exercer aucune profession, quelle qu’elle soit.
  • La prise en charge des inactifs : certains contrats ne couvrent pas les assurés pendant leurs périodes d’inactivité (chômage ou personnes sans profession), ou seulement en partie. Ainsi, si vous vous retrouvez au chômage, vous paierez chaque mois pour une couverture dont vous ne pourrez ne toute façon pas bénéficier.
  • Le seuil de prise en charge : tous les contrats ne déclenchent pas l’indemnisation à partir du même niveau d’invalidité ; le seuil de prise en charge totale (IPT) peut par exemple varier de 50 à 70% d’invalidité. Par ailleurs, tous les contrats ne proposent pas de prise en charge de l’invalidité partielle (IPP qui, quand elle existe, déclenche une indemnisation partielle, généralement à partir de 33% d’invalidité).
À noter :
Contrairement à de nombreux contrats bancaires, en cas d’invalidité, le contrat Garantie Emprunteur de la Macif prend en charge la mensualité assurée dès lors que l’assuré n’est plus en mesure d’exercer sa profession (et même s’il pourrait en exercer une autre), qu’il subisse ou non une perte de revenus (indemnités forfaitaires). Elle le couvre même lorsqu’il n’est pas en activité professionnelle au moment du sinistre et offre une prise en charge complète dès 50% d’invalidité (vs 66% pour la plupart des contrats) et une prise en charge partielle dès 33% de taux d’invalidité. La Garantie Emprunteur de la Macif couvre les emprunteurs jusqu’à 65 ans en cas d’invalidité comme d’incapacité, ce qui permet d’être couvert jusqu’à la retraite.

L’indemnisation de l’assurance emprunteur en cas d’invalidité

Même si leur nom comporte le terme « Permanente », les garanties IPT et IPP peuvent parfaitement prendre fin, par exemple si le taux d’invalidité de l’emprunteur repasse sous le seuil de prise en charge ou s’il reprend une activité professionnelle. C’est pourquoi l’assureur prendra en charge les mensualités du crédit immobilier et non pas le remboursement du capital restant dû, comme dans le cas de la garantie décès par exemple.

Lorsque l’assuré est en invalidité totale, la mensualité est prise en charge dans son intégralité (mais bien sûr dans la limite de la quotité souscrite). En revanche, le montant pris en charge en cas d’invalidité partiel est très variable selon les contrats.

Quelles peuvent être les exclusions des assurances invalidité ?

Les exclusions des garanties invalidité sont généralement les mêmes que celles de la garantie ITT : dos/psy, risques aériens et sportifs, etc.

À noter :
Comme dans le cas de l’ITT, la garantie invalidité du contrat d’assurance de prêt Macif bénéficie du certificat d’équivalence Macif, qui vous garantit une couverture au moins équivalente à celle proposée par votre banque.

Dans quels cas souscrire une assurance invalidité ?

Là encore, la réponse est la même que pour la garantie ITT : les banques exigeront généralement une garantie invalidité pour l’acquisition d’une résidence principale, mais pas forcément pour celle d’un investissement locatif.

L'actualité de l'assurance de prêt

La Garantie Emprunteur Macif passe à la radio

interviews de SECURIMUT sur les Indés radio

Découvrez les deux interviews d’Emilie Ruben, porte-parole de SECURIMUT, dans la rubrique « On en parle » sur les Indés Radio.

Assurance indemnitaire ou assurance forfaitaire pour votre assurance emprunteur, quelles sont les différences ?

Différence entre assurance emprunteur indemnitaire et forfaitaire

Lorsque vous négociez un crédit immobilier, la banque vous demandera forcément de souscrire à une assurance emprunteur. Celle-ci vous couvrira en cas d’aléas de la vie. Mais son remboursement peut dépendre de vos garanties ainsi que du type de remboursement : forfaitaire ou indemnitaire. Découvrez la différence entre une indemnisation forfaitaire et un remboursement indemnitaire dans cet article.

* Sous conditions. Exemple d'économies selon profil de l’emprunteur au 01/01/2022. Pour un couple de 34 ans, chacun employé, non-fumeur, et assuré à 100 % en Décès/Incapacité/Invalidité, empruntant ensemble 220 000 € au taux de 1,05 % sur une durée de 20 ans. Le coût moyen d’une assurance emprunteur proposée par la banque est de 24 640 € sur la durée du prêt (soit un TAEA de 1,03 % pour le couple). Le coût de la Garantie Emprunteur Macif s’élève à 9 440 € sur la durée du prêt (TAEA de 0,42 % pour le couple). Économie réalisée supérieure à 10 000 € soit l'équivalent de 0,61 % de taux de crédit.

Utilisation de vos données et annonces personnalisées

SECURIMUT utilise des cookies afin de personnaliser l’utilisation du site et d’améliorer votre expérience utilisateur. SECURIMUT et ses partenaires utiliseront aussi des cookies pour mesurer les performances des annonces publicitaires et les personnaliser. Découvrez comment SECURIMUT et ses partenaires collectent et utilisent ces données en consultant les mentions légales et la politique de protection des données.


Je veux en savoir plus

Nous vous conseillons de tourner votre téléphone...

Pour une meilleure expérience utilisateur, Merci d'orienter votre mobile en mode paysage.