Votre devis d'assurance emprunteur avec La Macif

Quelques minutes suffisent pour changer votre assurance de prêt.

Je fais mon devis

projet assurés prêts contacts souscription
CONTEXTE DU PROJET
Les champs de saisie marqués d'un * sont obligatoires.

L’assurance décès et PTIA

Il s’agit de la garantie de base d’une assurance de prêt immobilier, exigée quel que soit votre projet, et qui vous couvre en cas de décès ou de perte totale et irréversible d’autonomie.

Que couvre l’assurance décès/PTIA ?

Cette assurance intervient en cas de décès de l’assuré, ou lorsqu’il se retrouve en situation de Perte Totale et Irréversible d’Autonomie (PTIA). La définition de la PTIA peut légèrement varier d’un assureur à un autre, mais le plus souvent elle pose 2 conditions :

  • L’assuré ne peut plus exercer aucune profession susceptible de lui rapporter gains et profits,
  • L’assuré ne peut plus effectuer sans l’aide d’une tierce personne tout ou partie des actes essentiels de la vie quotidienne (généralement se lever, se laver, s’habiller, se nourrir, se déplacer).

En revanche, les âges limite de couverture varient notablement d’un assureur à l’autre :

  • Pour la garantie décès, l’âge auquel l’assuré cesse d’être couvert peut varier de 70 à 90 ans
  • Pour la PTIA, cet âge varie de 60 à 75 ans, sachant que bien souvent la garantie prend de toute façon fin avec le départ à la retraite de l’assuré.

Comment se passe l’indemnisation ?

Contrairement aux sinistres temporaires (comme par exemple l’ITT) pour lesquels l’assureur prend en charge les mensualités tant que le sinistre dure, le décès et la PTIA ont un caractère définitif. C’est pourquoi l’assureur remboursera à la banque prêteuse le capital restant dû couvert.

Si l’emprunteur est seul ou s’il est assuré pour une quotité d’assurance de 100%, le prêt sera intégralement remboursé et donc soldé.

En revanche, si l’emprunteur n’est pas assuré à 100%, une partie seulement du prêt sera remboursée. Dans ce cas, le co-emprunteur continuera de payer sa part de la mensualité initiale.

Quelles peuvent être les exclusions de l’assurance décès/PTIA ?

Comme très souvent dans les contrats d’assurance, cette garantie peut être assortie d’exclusions, c’est-à-dire de situations dans lesquelles la couverture ne fonctionne pas.

Dans le cas de l’assurance décès/PTIA, ce peut être :

  • Le suicide : il peut être exclu, ou couvert seulement jusqu’à un certain montant et/ou seulement après une période de carence.
  • Les risques aériens et sportifs : ils regroupent la pratique de sports aériens ou de sports professionnels et/ou à risque. Dans ce cas la disparité entre les contrats est importante : ils peuvent être couverts, couverts avec paiement d’une surprime ou exclus.
  • La conduite en état d’ébriété ou sous l’emprise d’une drogue : certains contrats l’excluent, et d’autres non.
  • Et toute une série de situations plus ou moins improbables qu’aucun assureur français ne couvre : participation active à des émeutes, guerre civile, attentats, terrorisme, crimes, conséquence d’accidents nucléaires, etc.

En fonction du mode de vie de l’emprunteur (notamment de ses pratiques sportives), il convient donc de bien comparer les garanties des contrats du marché.

Dans quels cas souscrire une assurance décès et PTIA ?

En l’occurrence la réponse est très simple : à peu près dans tous les cas. C’est la garantie de base, que les banques exigeront quel que soit le profil de l’emprunteur et quel que soit le projet.

En revanche, elle pourra être suffisante dans certains cas, comme un investissement locatif par exemple. En effet dans ce cas les garanties Incapacité Temporaire de Travail ou Invalidité Partielle ne seront pas forcément nécessaires dans la mesure où les revenus locatifs générés par l’investissement sont indépendants de la capacité ou de l’incapacité de l’emprunteur à travailler.

L'actualité de l'assurance de prêt

Le changement d’assurance emprunteur bientôt plus simple ?

Résiliation à tout moment de l'assurance de prêt

Une proposition de loi sur l'assurance emprunteur vient d'être déposée et sera prochainement étudiée par le gouvernement. Elle vise à simplifier le changement d'assurance de prêt afin de redonner du pouvoir d'achats aux 7 millions de foyers qui remboursent un crédit immobilier en France.

Nouvelle baisse des taux d’usure : un risque de plus pour l’accès au crédit

Taux d'usure toujours en baisse

Les taux d’usure du 4ème trimestre sont de nouveau en baisse. Créés pour protéger les emprunteurs contre les taux de crédit abusifs, les taux d'usure font aujourd’hui face à un effet pervers...

* Sous conditions. Exemple d'économies selon profil de l’emprunteur au 30/10/2020. Pour un couple de 34 ans, chacun employé, non-fumeur, et assuré à 100 % en Décès/Incapacité/Invalidité, empruntant ensemble 170 000 € au taux de 1,30 % sur une durée de 20 ans. Le coût moyen d’une assurance emprunteur proposée par la banque est de 19 040 € sur la durée du prêt (soit un TAEA de 1,01 % pour le couple). Le coût de la Garantie Emprunteur Macif s’élève à 7 296 € sur la durée du prêt (TAEA de 0,42 % pour le couple). Économie réalisée supérieure à 10 000 € soit l'équivalent de 0,59 % de taux de crédit.

Utilisation de vos données et annonces personnalisées

SECURIMUT utilise des cookies afin de personnaliser l’utilisation du site et d’améliorer votre expérience utilisateur. SECURIMUT et ses partenaires utiliseront aussi des cookies pour mesurer les performances des annonces publicitaires et les personnaliser. Découvrez comment SECURIMUT et ses partenaires collectent et utilisent ces données en consultant les mentions légales et la politique de protection des données.


Je veux en savoir plus

Nous vous conseillons de tourner votre téléphone...

Pour une meilleure expérience utilisateur, Merci d'orienter votre mobile en mode paysage.