Votre devis d'assurance emprunteur avec La Macif

4 étapes et seulement quelques minutes pour obtenir une proposition tarifaire !

Je fais mon devis

PROJET ASSURÉS PRÊTS DEVIS SOUSCRIPTION
CONTEXTE DU PROJET
Dans quel contexte cherchez vous une assurance de prêt ? *
Rappel définition offre de prêt ?

Continuer
Les champs de saisie marqués d'un * sont obligatoires.

Comparer les tarifs d’assurance de prêt

Souvent négligée par les emprunteurs, l’assurance de prêt peut représenter jusqu’à la moitié du coût d’un crédit immobilier ! C’est pourquoi il est essentiel de savoir bien comparer les tarifs : vous pourrez réaliser de grosses économies tout en profitant des meilleures garanties.

Effectuez une comparaison de tarifs pertinente

La somme des cotisations à payer sur toute la durée du prêt vous permet de comparer simplement deux propositions d'assurance emprunteur. Pour cela, il vous faudra identifier le niveau de couverture et la cotisation d'assurance de la banque :

  • Si vous avez déjà une offre de prêt (donc si vous souhaitez changer d’assurance emprunteur), la cotisation figure dans votre tableau d'amortissement (dans la colonne « Assurance » ou « Accessoires ») et le niveau de couverture figure dans l'offre de prêt (détail des garanties et des quotités).
  • Si vous avez seulement une simulation de la banque (donc si vous en êtes encore au stade du projet et de la négociation), votre mensualité de prêt doit être indiquée avec et hors assurance. La cotisation s'obtient en faisant la différence entre ces deux données. Par ailleurs, demandez à votre banque de vous préciser les niveaux de couverture qui doivent quoi qu’il en soit être mentionnés dans la Fiche Standardisée d'Information remise avec la simulation du crédit.

Sur le devis que vous avez initié avec un autre assureur (par exemple la Macif), vous trouverez la somme des cotisations sur la durée du prêt. Vous pourrez alors comparer ce montant à celui de la banque.

En dehors de ce calcul sur la durée totale prévue du prêt, nous vous conseillons également de calculer la somme des cotisations d'assurance sur la durée réelle probable de votre prêt. En effet, la majorité des prêts immobiliers est soldée par remboursement anticipé au bout de 8 ans en France, notamment en cas de revente du bien pour une nouvelle acquisition.

Exemple :Si vous êtes un jeune ménage qui emprunte sur 25 ans pour financer votre première acquisition, il est probable que vous revendiez le bien au bout de 5 à 10 ans, pour acheter plus grand (naissance(s), mutation, hausse de vos revenus, etc.). Le coût total de l’assurance sur 25 ans n’est donc probablement pas le meilleur critère de comparaison : mieux vaut dans ce cas comparer les coûts à 8 ans.

Coût Initial vs Capital Restant Dû

Les banques communiquent rarement sur le sujet, préférant se contenter de vous indiquer un taux d’assurance, mais sachez que le mode de calcul des primes à un effet énorme sur le coût réel de l’assurance.

En effet, les contrats bancaires sont dits en « Capital Initial (CI) » : le montant de la prime mensuelle dépend du capital initialement emprunté, tout au long du remboursement.

Au contraire, la plupart des assureurs alternatifs sont en « Capital Restant Dû (CRD) » : les primes sont calculées en fonction du montant qu’il vous reste réellement à rembourser, qui diminue au fur et à mesure du remboursement. C’est d’ailleurs logique : lorsque le CRD diminue, le risque diminue aussi puisqu’en cas de décès/PTIA la somme à couvrir par l’assureur sera plus faible.

Ceci explique en partie pourquoi les tarifs d’assurance de prêt de la Macif sont performants face aux offres bancaires.

Le TAEA

La loi de séparation et de régulation des activités bancaires votée en janvier 2014 a instauré un nouveau mode d'affichage du coût de l'assurance emprunteur : le TAEA (Taux Annuel Effectif de l'Assurance). Cet indicateur définit le poids réel de l'assurance emprunteur par rapport au taux nominal de votre crédit.

En effet, les banques expriment généralement leur tarif en % du capital initial (CI) par an et par personne, un calcul qui conduit à sous-évaluer le poids réel de l'assurance dans le crédit. Vous ne pouvez donc pas comparer le tarif d'une banque exprimé en % du CI avec le TAEA présent sur votre devis Garantie Emprunteur Macif. C’est pourquoi la banque a elle aussi l'obligation d'indiquer le TAEA sur ses offres pour que vous puissiez procéder à une comparaison appropriée.

Exemple : Si vous empruntez à un taux de 2,5% et que le TAEA est de 0,5%, alors le poids de l'assurance dans le coût du crédit est de 25%.

Attention ! Si vous avez des antécédents de santé à déclarer, la comparaison doit être faite après étude médicale de part et d'autre afin d'obtenir le tarif et les garanties réellement proposés. Avec la Garantie Emprunteur Macif, vous bénéficiez d'un processus de souscription « éclair » : si vous n'avez aucun antécédent de santé, le tarif définitif est affiché instantanément ; dans les cas les plus complexes, où les antécédents doivent être étudiés, le service médical Macif est capable de vous apporter une réponse en 48h maximum.